Comment gérer un budget et économiser de l’argent tous les mois?

Ce qui est primordial quand on vit avec un seul salaire et des enfants, c’est de bien gérer son budget. Cest a dire de dépenser son argent sur les nécessités (factures,loyers,abonnement) et de mettre de côté.

1) Réduire vos factures

Étudier toutes vos factures et voyez ce que vous pouvez faire pour y remédier. Faites jouer la concurrence que ce soit pour votre abonnement de téléphone, assurance. Bref, passez au crible toutes vos dépenses mensuelles pour diminuer la facture.

2) Économiser

Prenez votre salaire et voyez la somme que vous pourrez mettre de côté. Réalisez un virement mensuel de cette somme. Ce sera votre épargne de précaution. L’idéal, cest de mettre de côté 6 mois de salaire. Quoiqu’il vous arrive ( la perte d’un job, maladie) , cela vous laisse le temps de vous retourner.

3) Consommez mieux

Achetez le nécessaire et faites vous plaisir. Mais éviter les achats compulsifs, demandez vous si l’objet vous sera vraiment utile. Si vous avez un doute, laissez vous le temps de la réflexion. Le monde d’aujourd’hui nous pousse à surconsommer. En plus de lutter contre le gaspillage, vous prendrez soin de votre porte-monnaie.

4) Eliminez les dépenses inutiles

Vous avez une voiture qui dort dans le garage ou encore vous avez un abonnement de sport qui ne vous sert pas? Épluchez votre compte et voyez si vos dépenses correspondent réellement à vos besoins. Vous ferez de sacrées économies.

5) Votre salaire est trop faible

Si votre salaire vous permet tout juste de vivre , il faut revoir votre stratégie. Soit vous avez la possibilité de changer de travail et de faire une formation ou vous avez un talent particulier , vous devez réfléchir à toutes les pistes pour améliorer votre revenu. Cela demande certes beaucoup de travail , de recherche mais c’est à ce prix.

6) S’occuper de ses finances 1 fois par mois

Une fois par mois, revoyez vos dépenses et vos rentrées d’argent. Voyez ce qui a été et ce qui n’a pas été et mettez en place des objectifs et des actions pour améliorer votre budget.

7)Refusez les crédits

Les crédits ne sont pas un cadeau. Ou plutôt, c’est un cadeau empoisonné. On vous prête de l’argent pour qu’au final vous rendiez beaucoup beaucoup plus.

Partez du principe que si vous ne pouvez pas payer tout de suite, vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter.

Je ne parle pas des crédits immobiliers qui sont nécessaires face à une somme d’argent très importante. Ceux là nous sont utiles. Mais tout ce qui est crédit a la consommation est A FUIR.

8) Vivez en dessous de vos moyens

Vivre en dessous de ses moyens est la meilleure façon de mettre de l’argent de côté. Cela signifie se faire plaisir et optimiser ses dépenses.

9) Profitez des services en ligne

Vous avez toutes sortes de services, d’applications en ligne qui peuvent vous faire économiser beaucoup d’argent. Je pense notamment aux applications de partage comme le Boncoin,Blablacar pour ne pas les citer.

Pour ceux qui aiment lire ou pour vos enfants, il y a une quantité astronomique de livres intéressants dans les bibliothèques municipales qui offrent même la possibilité de lire gratuitement des milliers de bouquins via votre smartphone, tablette…

10) Visez haut

Je ne pense pas que les économies de bout de chandelle améliore considérablement votre vie. Quand je parle economie de bout de chandelle, je parle de tous ces tickets de réduction qui vous font soi-disant gagner quelques euros mais qui vous font perdre un temps considérable. C’est avoir un etat d’esprit de manque.

J’espère que ces conseils vous aideront. N’hésitez pas à donner votre avis, vos astuces ou vos questions. Cest avec plaisir que j’y répondrai. A bientôt et d’ici là, prenez soin de votre portemonnaie !

Le célibat, une période d’opportunités

Etre mère célibataire n’est pas de tout repos. De plus, peut-être n’aimez vous pas votre célibat car elle vous plonge dans un état de solitude. Vous pensez que quelqu’un saura vous rendre heureux et que tant qu’il/qu’elle n’est pas là, vous ne serez jamais heureux. Vous souffrez d’être seul, de ne pas avoir une personne sur qui compter. Vous vous exaspérez devant des relations qui ne portent pas leurs fruits ou qui s’avèrent décevantes. Ou pire, vous restez avec une personne avec qui vous ne vous sentez pas heureux par peur de la solitude.

Pourtant, c’est l’occasion de penser à vous, de faire ce que vous aimez et de réaliser vos rêves. Si vous êtes heureuse, vous allez pouvoir accueillir l’autre et surtout le bon partenaire. Celui qui vous correspond et non la personne qui comblera le vide.

Il est important de vous centrez sur vous-même et de vous faire plaisir. Ce n’est pas égoïste de penser à soi-même. Au contraire, vous allez pouvoir faire du bien autour de vous car vous serez en paix avec vous-même.Vous êtes seule responsable de votre bonheur, n’attendez pas que quelqu’un le fasse à votre place.

Vous avez cette force en vous qui attend d’être éveillée et qui est prête à un renouveau.

Profitez de ce moment pour vous réaliser.

Maintenant, vous avez la possibilité de réfléchir à votre nouvelle vie, à ce que vous aimeriez entreprendre sans vous inquiéter de l’avis de votre conjoint.

Rencontrez de nouvelles personnes de nouveaux horizons, ouvrez vous au monde et vous verrez les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous.

Ce moment de solitude qui peut être douloureux est un passage où vous pouvez tout remettre en question notamment vos choix de vie. Il est crucial car il vous permettra d’envisager un plan pour votre avenir et de prendre les meilleures décisions possibles.

Sachez que vous n’êtes jamais seule et que vous êtes et resterez la meilleure personne pour changer votre vie. Appréciez ce moment et devenez la meilleure version de vous-même.

Aimez-vous vous même et vous pourrez aimer de la meilleure des manières.

En étant heureux , vous dégagez des ondes positives et vous attirez les bonnes personnes.

Concentrez vous sur vos rêves, développer une passion et profiter des gens que vous aimez. Faîtes comme si chaque jour était le dernier et vous donnerez, j’en suis sûre, le meilleur de vous-même.

Alors ne craignez plus ces moments de célibat, ils sont bénéfiques car ils vous permettent de vous concentrer sur vous, sur votre vie.

Apprenez à vous connaître , à explorer vos désirs , vos rêves. Dessinez la vie dont vous rêvez et faites le maximum d’actions pour atteindre vos objectifs.

Se libérer l’esprit et du temps

Je ne sais pas si vous avez le même problème mais je suis souvent stressée et je me sens continuellement débordée. Comme si je n’avais pas assez de temps, j’oubliais certains de mes rendez-vous où je m’y prenais à la dernière minute pour faire quelque chose d’important. Bref , un stress qui épuise et qui est de surcroît inutile…

Seulement la vie est tellement courte, que chaque minute est précieuse et donc je ne veux pas le gaspiller…

Je me demandais alors comment je pouvais mieux gérer mon emploi du temps et surtout comment mieux m’organiser afin d’avoir l’esprit plus tranquille…

Et puis voilà après plusieurs lectures, j’ai dégagé plusieurs pistes que je vais vous partager :

1°) Collecte physique

Cela consiste en un bon ménage de printemps. Pièce par pièce, prenez tout objet qui traîne et mettez le dans une caisse. Ensuite, décidez si cela vous est utile. Si ca l’est, trouvez lui une place bien définie. Sinon éliminez le.

Ca fait un bien fou de tout ranger et surtout on ressent un sentiment de bien-être. On se sent beaucoup plus léger. Oui, le bazar qui règne dans votre maison sème la confusion dans votre esprit !

2) Collecte mentale

Dans la méthode GTD de David Allen, ce dernier préconise de tout noter. toutes les tâches auxquelles vous pensez, les tâches en cours qui vous font ruminer, les projets d’avenir, les rendez-vous. Bref, videz complètement votre esprit. Ca vous permettra d’y voir plus clair et surtout de décider quelles actions en découleront. Vous vous sentirez ainsi plus efficace et progresserez plus vite.

3) Tri

Après avoir tout écrit sur papier, je prends une décision. Je détermine quelle action je dois programmer pour atteindre mon objectif est ce que je dois éliminer certains projets qui n’ont plus lieu d’être. Est ce que je peux faire cette chose en 2 minutes. Est ce que quelqu’un est mieux placé pour réaliser la tâche? Est ce qu’elle mérite une action un peu plus tard dans le temps? Dans ce cas, reportez- la soit dans un dossier un jour peut-être ou dans votre agenda avec une action précise.

4) Traiter rapidement les tâches qui prennent moins de 2 minutes

Ne réfléchissez pas, les actions qui peuvent se faire en moins de deux minutes sont à faire sur le champ ! cela vous permet d’éliminer plus facilement la montagne de choses à faire et désencombre votre esprit!

5) L’Agenda

Un outil indispensable ! Que ce soit papier ou numérique, il vous permettra de vous faire des rappels concernant vos projets en cours, de noter vos rendez-vous et de maîtriser votre temps de manière plus efficace. Vous serez plus à même de “ contrôler” votre temps malgré les imprévus qui seront toujours là…

6) Réviser une fois par semaine

Prenez un temps pour revoir où vous en êtes dans vos projets. David Allen conseille le vendredi matin car vous avez un bilan de la semaine et cela vous permet d’agir encore avant le week-end et de passer un week end a la maison sans pression!

7) Gardez toujours un carnet sur vous

Personnellement, je garde toujours un carnet sur moi pour attraper au vol mes idées ou les choses que je dois faire et qui reviennent comme par magie quand vous êtes occupé à autre chose. cela permet de garder une trace. Cela peut être un livre que vous aimeriez lire ou une idée de projet ou simplement un rendez vous médical à prendre.

J’aime aussi utiliser mon téléphone. Vous trouverez plein d’applications pour prendre vos notes. En général, nous en avons tous un déjà installé dans notre téléphone.

7) Catégoriser les tâches

Créez vous des catégories différentes en fonction de vos activités. Comme par exemple, une catégorie courses ( tout ce que vous devez faire à l’extérieur), une catégorie travail , une catégorie maison..etc. Le fait de classifier vos tâches en fonction du contexte vous permet d’avoir plus de la latitude pour agir et vous permet d’être plus efficace !

8) Rappel d’action

Vous ne pouvez pas vous occuper d’une activité dans l’immédiat alors différez-la soit en vous créant un rappel dans votre agenda soit vous la mettez dans votre dossier de “ projets à revoir ”.

8) Ritualiser le processus

Vous devez tenir cette discipline pendant un certain moment , cela peut prendre des années. Il faut prendre l’habitude de garder le rythme d’une révision hebdomadaire de vos objectifs de vie ou professionnel. Chaque objet et chaque entrée (courrier,email,objet) doit être collecté dans un endroit spécifique avant d’être traité ou avant de lui trouver une place.

Il faut absolument répéter l’opération afin de conserver un bon équilibre.

Au delà d’une organisation qui vous simplifie la vie et qui vous permet d’être plus productif, ce programme vous permettra d’être en adéquation avec vos valeurs personnelles ( équilibre familial, projet de vie). Cela aura donc des conséquences sur votre bien-être et en même temps votre bonheur!

Mieux gérer son temps

La vie de mère célibataire n’est pas de tout repos. Entre les rendez-vous médicaux, les entraînements de sport , les rentrées et les sorties d’école , les devoirs , les tâches ménagères et le boulot, ca peut vite devenir un cauchemar. Sans oublier les imprévus : les grèves dans les écoles, enfant malade et j’en passe !
Pas facile de trouver du temps pour soi et de gérer ce quotidien épuisant.

Alors quelques astuces seront les bienvenues :

1°) Se lever tôt

C’est à dire une heure avant le lever habituel. C’est notre temps à nous, quand les enfants dorment encore. On en profite pour se préparer tranquillement et surtout de prendre soin de nous, de penser à nos objectifs de vie et à nos rêves. C’est le moment où notre esprit est le plus frais donc le plus productif.
Parce que nous ne sommes pas des machines et que nous avons toutes des rêves à réaliser, ce n’est pas notre situation compliquée qui va nous en empêcher !
Puis c’est l’occasion de préparer un bon petit déjeuner à nos chers bambins^^ pour qu’ils soient en forme eux aussi !

2°) Dormir suffisamment tôt

Qui dit se lever tot dit se coucher tot. Nos heures de sommeil nous sont très chères et sont précieuses pour gérer cette journée et même cette semaine qui promet d’être riche en activités. Qui dit fatigue, dit épuisement donc on se préserve un maximum et on recharge les batteries.
Manquer de sommeil, c’est accroître notre fatigue déjà présente liée à notre surcharge de travail en tant que mère célibataire alors n’en rajoutons pas !

3°) Avoir un emploi du temps

On se crée une liste des choses à faire et on les planifie ! On choisit les activités les plus importantes et les plus urgentes et on les prévoit pour les jours qui suivent ! Le calendrier est alors un outil indispensable et surtout vous pouvez y avoir accès n’importe où et n’importe quand via google calendar par exemple ! Vive la technologie !

4°) Eliminer certaines taches

Rayer de sa liste certaines activités qui n’ont plus lieu d’être ou qui s ‘avèrent inutiles ou pas si importantes que ça. On se sent plus léger et surtout on peut donner le maximum pour les taches qui sont vraiment importantes pour nous !

5°) Je délègue

Se faire aider, c’est toujours possible. Que ce soit par la famille ou par les amis, il faut savoir accepter l’aide pour se soulager de certains poids et se dégager du temps pour les activités importantes. A noter que vous pouvez déléguer si la tache ne demande pas votre présence et si vous avez entièrement confiance en la personne. Si vous lui expliquez bien ce que vous attendez d’elle et que vous lui mentionnez que vous êtes disponible pour elle à tout moment si il y a des questions, tout se passera bien . Sachez déléguer !
6°) Avoir des objectifs précis et clairs

Pour une bonne gestion du temps, il est important que vous ayez des buts clairs à atteindre de manière à se consacrer et se focaliser sur les activités qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs. Vous ferez alors meilleur usage de votre temps et vous en serez personnellement satisfait.

7°) Vivez l’instant présent

La vie est trop courte et en plus elle passe beaucoup trop vite. Nous sommes constamment dans la hâte de faire quelque chose ou de prévoir un futur imprévisible. Soyez heureux d’être en vie et reconnaissez l’instant présent. Ressourcez-vous, PRENEZ CONscience de votre respiration. Eteignez la télévision , le téléphone, éviter tout élément perturbateur, Profitez de ce moment pour vous retrouver et de communiquer avec vos enfants.

8°) Trouver ses gaspilleurs de temps

Si vous trouvez que vous n’avez pas assez de temps, c’est que soit vous faites beaucoup trop de choses soit vous avez des activités qui vous prennent inutilement du temps, Par exemple, vous passez trop de temps sur votre téléphone ou devant la télévision et vous perdez énormément de temps sur les taches qui comptent pour vous.

9°) Prévoir les activités du lendemain la veille

Avant d’aller vous coucher, pensez à préparer une petite liste des choses à faire pour le lendemain pour programmer votre journée et faciliter l’organisation, Vous gagnerez ainsi du temps.

10°) Poser une date limite

Vous devez absolument prévoir vos activités avec un délai à respecter afin d’éviter de repousser éternellement une activité. Si vous repoussez sans cesse, vous vous inventerez sans cesse des excuses dont la fameuse «  Mais je n’ai pas le temps ! »

11°) La plus grosse activité en 1er !

Certaines tâches nous demandent tellement d’effort et d’énergie qu’il est tentant de l’éviter. Seulement, nous perdons du temps et nous n’avançons pas. C’est pourquoi Brian Tracy dans  » eat that frog  »  , nous conseille de  commencer par les tâches les plus complexes et les plus énergivores. De préférence le matin , le moment où nous sommes le plus en forme !

12°) Savoir dire non

Concentrez vous sur vos objectifs, refusez les actions qui ne sont pas en rapport avec vos objectifs de vie. C’est ainsi que vous ferez meilleur usage de votre temps, Expliquez les motifs de votre refus si une personne vous demande quelque chose que vous ne pouvez pas faire. Elle ne peut que le comprendre au vu de votre situation. Alors simplifiez-vous la vie !

Comment réussir sa vie?

images.jpg

L’angoisse de la mort nous tourmente tous à divers degrés. Nous nous plaignons souvent pour quelques broutilles du quotidien. Il nous suffit d’un drame pour nous rappeler à l’ordre. La vie est trop courte et il faut en profiter !

Mais comment profiter de sa vie? Comment ne pas avoir de regret à la fin de nos jours ? Comment avoir le sentiment d’avoir réussi sa vie?

A mon sens, un véritable examen de conscience est indispensable. Qu’est-ce qui m’inspire ? Qu’est ce qui me motive dans la vie? En bref, quelles sont mes aspirations profondes.

Cette réflexion permet d’une part de mieux se connaître et d’autre part de réaliser ce qui est bon pour soi. C’est agir en adéquation avec ses valeurs.

Pour cela, il faut savoir sortir de sa zone de confort. Cela demande de dompter sa peur et de l’apprivoiser. La peur est normale et bénéfique à partir du moment où elle est raisonnable et où elle ne nous paralyse pas. La peur nous invite simplement à être plus vigilant et à mesurer les risques.

De plus , qu’est ce que le plaisir sans la notion de souffrance ? Ne sommes nous pas heureux et fiers d’avoir réussi une tâche lorsqu’elle nous a demandé beaucoup d’efforts ? Bien sûr que oui!

Néanmoins, je peux vouloir rester dans ma zone de confort. Dans ce cas, j’accepte que rien ne change et je suis responsable de cela.

Au contraire, si je ne suis pas satisfait ou que je réalise que quelque chose me manque, je gagnerai beaucoup plus à mettre tous les moyens possibles pour atteindre mon but et affronter mes peurs.

Pour conclure, il est important de prendre sa part de responsabilité et d’en assumer les conséquences pour n’avoir aucun regret et surtout avoir le sentiment d’avoir réussi sa vie. Se plaindre, croire que la cause de nos souffrances vient de l’extérieur est un véritable leurre.

Prenez votre vie en main, réaliser ce qui est important pour vous et vous n’aurez aucun regret.

Comment arrêter de tout remettre au lendemain : stop à la procrastination

procrastiner1

La procrastination (du latin pro « en avant » et crastinus « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate ( définition tirée de wikipédia).

Dans cette définition, vous trouverez toutes les composantes qui vous permettront de mieux comprendre le fonctionnement d’un procrastinateur. Si vous l’êtes vous-même, vous êtes en mesure de donner un sens à votre comportement et de pouvoir avoir un contrôle dessus.

Il existe plusieurs types de procrastination et de procrastinateurs!

Dans Comment ne pas tout remettre au lendemain de Bruno Koeltz, l’auteur fait référence à 3 catégories de procrastination.

  1. La procrastination académique( liée aux activités scolaires) et professionnelle. Les étudiants sont fortement touchés et nombreux sont ceux qui préfèrent vaquer à leurs activités favorites que de se pencher sur leurs devoirs. Au travail, certaines personnes ont cette tendance aussi à reporter certaines activités qu’elles devraient faire comme une réponse à un appel d’offres par exemple .
  2. A la maison, appelée procrastination routinière liée aux tâches de la vie quotidienne. On rechigne à faire le rangement d’un placard donc on le reporte à plus tard pour aller vers une autre tâche plus agréable.
  3. Enfin la procrastination décisionnelle , liée à la prise de décision, qui consiste à se décider rendre sa réponse à la dernière minute.

Vous l’aurez constaté, il y a plusieurs façons de procrastiner et chacun d’entre nous a sa  propre manière de procrastiner. Certains sont des procrastinateurs structurés (appelé ainsi par John Perry dans La procrastination: L’art de reporter au lendemain), ils repoussent les activités jusqu’à la date butoir mais finissent par respecter les délais. D’autres personnes peuvent procrastiner longtemps même trop longtemps et constatent après coup les conséquences fâcheuses et lourdes à la fois. Par exemple, ils remettent à plus tard le règlement de leurs factures jusqu’à subir les relances des huissiers malgré un contexte financier confortable.

Pourquoi remettre tout au lendemain? Pourquoi cette fâcheuse tendance à repousser les actions jusqu’à se mettre dans des situations délicates et stressantes voire catastrophiques?

Les causes de la procrastination

  • j’ai peur d’échouer : il est beaucoup plus profitable de repousser l’échéance jusqu’à son maximum pour se consoler par la suite si l’on échoue en se disant que l’on a pas eu assez de temps. Cela permet de protéger l’estime de soi déjà fragile. Si c’est votre cas, je vous renvoie à mon article 4 raisons d’aimer tes échecs.
  • je suis perfectionniste : la personne ne supporte pas le travail imparfait et s’impose des objectifs d’excellence extrêmement difficile à atteindre. Elle va donc se surinvestir dans des activités parfois de moindre importance et faire l’impasse sur d’autres.
  • je refuse de me soumettre : Comme une manière de gérer les pressions extérieures et donc de se protéger, la personne va procrastiner pour montrer son mécontentement en ne donnant pas au délai fixé la chose demandée. Ce peut être une facture qu’on ne règle pas car nous ne sommes pas d’accord avec le montant ou la difficulté de gérer la pression extérieure.
  • j’ai des pensées négatives :  » je ne suis pas capable de rendre un travail parfait, je n’aurais jamais le temps de tout faire, je n’y arriverai pas « . Avec de telles pensées, difficile de trouver la motivation nécessaire pour accomplir la tâche et donc de la remplir au moment opportun.
  • j’ai dû mal à estimer le temps pour une activité donnée : bien souvent le procrastinateur sous-estime le temps dont il a besoin pour réaliser une activité. Il repousse donc sans cesse une activité qu’il aurait dû déjà commencer.
  • je manque de motivation : une tâche sans intérêt et hop là-voilà au reléguer au dernier plan malgré son importance. Je rechigne à faire telle chose qui ne m’amuse pas du tout, je préfère alors faire quelque chose d’autre qui sera bien plus épanouissant.
  • je travaille mieux sous pression : besoin d’adrénaline, d’émotions fortes… un véritable défi de rendre un travail en temps et en heure à la dernière minute et en plus , je suis redoutablement efficace!
  • je suis sensible aux distractions : vous travaillez et là, un message vous parvient. Vous ne pouvez vous empêcher d’y répondre. Puis vous recevez un email, une offre intéressante et vous cliquez dessus. Vous vous retrouvez à naviguer sur internet et oubliez votre travail.

La procrastination, normal ou pathologique?

D’abord, le fait de tout mettre au lendemain n’est pas une maladie. C’est un comportement. Elle est normale lorsque la personne n’est pas gênée par ce comportement et qu’elle n’en souffre pas. Cela devient problématique lorsque l’individu est fortement et négativement impacté par son comportement procrastinateur. Comme quelqu’un qui ne paiera pas ses factures jusqu’à payer des dettes voire amendes importantes alors même que sa condition financière n’est pas en cause.

Enfin, la procrastination n’est pas une maladie mais peut être un symptôme d’une maladie comme la dépression, les troubles compulsifs ou encore l’hyperactivité.

Attention, risque important de procrastination!

attention-303861_960_720.png

 

Certains signes peuvent vous alerter sur le risque important de procrastination. Elle peut varier selon les personnes, leur manière de reporter les choses au lendemain. De manière générale, on peut en apprécier quelques uns.

  1. La tâche est importante : l’activité est importante et demande beaucoup d’énergie psychique et physique ( réaliser un dossier, refaire la décoration d’une chambre). Rebuter par tant de choses à gérer et à faire, vous préférez attendre un peu avant de remonter vos manches…
  2. Deadline lointaine : vous devez rendre un dossier dans un mois. Vous pensez que vous avez encore largement le temps alors cela attendra. Sauf que vous avez peut-être mal estimé le temps qu’il faudra et cela risque de vous coûter cher!
  3. Absence de plaisir : vous rechignez, vous n’avez pas envie de faire la vaisselle ou de laver votre voiture. Vous avez largement mieux à faire alors vous abandonnez, ce sera pour plus tard.
  4. La tâche n’est pas structurée : vous ne savez pas par où commencer, quoi faire. vous pensez légitimement ou non avoir les réponses un peu plus tard pour pouvoir commencer.
  5. Aucune date limite : Personne ne vous a fixé de date limite. C’est peut-être un projet que vous avez désiré faire de votre propre chef. Pour x ou y raisons (voir facteurs de la procrastination ci-dessus) , vous attendez avant de vous y mettre. Des mois voire des années peuvent s’écouler avant que vous ne vous décidiez.

Les étapes du fonctionnement de la procrastination

Selon Dr Koeltz, il existe plusieurs étapes dans la procrastination. Dans un premier temps, j’ai le souhait de réaliser la tâche. Ensuite, je décider de m’y atteler. Puis je me soustrais à la reporter sans raison valable. Je vais alors penser aux avantages de la reporter comme faire quelque chose qui m’intéresse ou me plaît plus que l’activité en question même si cela peut m’occasionner des problèmes plus tard. Quelque temps plus tard, le sentiment de culpabilité me rattrape alors je me cherche toutes sortes d’excuses pour pouvoir reporter encore cette tâche. Le jour J arrive, je mets les bouchées doubles pour arriver dans les délais. A nouveau, le sentiment de culpabilité d’avoir stresser et de s’être mis dans des conditions extrêmes au lieu d’avoir pris le temps en amont de faire les choses comme il se doit. Viennent alors les bonnes résolutions. La prochaine fois, on ne m’y reprendra pas! A priori, vous n’êtes pas prêt de recommencer. Sauf qu’en tant que tout procrastinateur qui se respecte, c’est toujours le même cercle vicieux. Vous reportez encore et encore…

Les bonnes raisons de procrastiner

Si le comportement du procrastinateur persiste , c’est que la personne y trouve quelque part son compte. Selon Dr Koelz , le renforcement positif et le renforcement négatif est la conséquence de ce comportement.  Ce renforcement est positif si la conséquence de son comportement est agréable. Vous avez une corvée à faire mais vous préférez faire autre chose qui vous est agréable. Négative car elle fait disparaître l’inconvénient. C’est pourquoi le procrastinateur sera fortement tenté à persévérer dans cette attitude, ce qui lui est pourtant nuisible. De plus, le renforcement positif est immédiat tandis que le renforcement négatif survient plus tard. Il est donc difficile de s’arrêter de procrastiner.

Comment dire stop à la procrastination?

procrastination 2

Plusieurs techniques en gestion du temps peuvent vous être utiles ( voir Comment investir son temps et ne plus le perdre inutilement ? ) . L’ennui , c’est que si vous ne comprenez pas pourquoi et comment vous procrastinez , cela risque d’être inefficace. La première chose à faire est donc de comprendre votre propre schéma de procrastination ( les causes, les activités que vous reportez le plus, votre évaluation du temps qu’il vous faut pour réaliser chaque tâche).

 

10 manières de déjouer ce phénomène :

procrastiner2

  1. Croyez en vous : ayez des pensées positives. Faîtes vous confiance pour partir du bon pied et ne plus remettre les choses à plus tard. Eviter les pensées négatives qui ne font qu’empirer votre comportement de procrastinateur.
  2. Faire les avantages et les inconvénients de remettre au lendemain : imaginez vous entrain de passer nuit blanche, de ne pas avoir le temps de manger ni de faire votre activité favorite parce que vous avez simplement remis à demain. Cela peut donner à réfléchir à deux fois avant de procrastiner. Il peut exister plusieurs avantages à procrastiner comme une réflexion plus approfondie sur le projet. Vous avez une meilleure approche puisque vous avez pris le temps de mûrir la chose et vous pouvez même avoir plus de créativité .
  3. Fixer une date butoir : pas de date, ni d’horaire à respecter dans ce projet. Fixez vous en une que vous noterez en rappel dans votre agenda. S’instaurer une discipline petit à petit pour en faire une habitude.
  4. Scinder la tâche importante en plusieurs petites actions : d’abord cela est plus digeste puis cela permet d’être plus motivé et d’éviter les reports. Si vous devez écrire un dossier sur un thème en particulier, commencer par écrire les grandes lignes, les choses que vous aimeriez aborder.
  5. Se récompenser : la procrastination est liée au fait aussi de ne pas avoir de plaisir immédiat donc n’hésitez pas ,après une bonne séance de travail, de vous programmer une activité qui vous fait du bien. Il est probable que vous donniez votre maximum pour remplir vos fonctions. Vous pouvez même faire cela simultanément (par exemple : faire la vaisselle en écoutant votre musique préférée).
  6. Commencer par le plus pénible ou ce qui vous demande le plus d’énergie.
  7. Devenez votre meilleur ami : que conseillerez-vous à votre meilleur ami? est ce qu’il vous féliciterez si vous lui dîtes que vous êtes en retard sur le rendu d’un dossier? S’il est véritablement votre meilleur ami, j’en doute fort. Alors soyez la personne de bons conseils pour vous-même !
  8. Avant d’aller vous couchez, prenez un carnet et notez toutes les tâches que vous devez accomplir pour le lendemain par ordre chronologique.
  9. Repérer les vraies urgences importantes :  » il s’agit de déterminer, parmi les victimes, les cas désespérés, ceux qui ont des chances de survie à condition de reçevoir les premiers secours et ceux qui peuvent être envoyés en salle d’attente » J.Perry. Drôlement efficace cette astuce! Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un médecin urgentiste, vous pouvez toujours utiliser la méthode Eisenhower dans mon article Comment investir son temps et ne plus le perdre inutilement ? .
  10. Dépasser votre peur de l’échec : les échecs sont sources de réussite. Ils vous améliorent et vous font apprendre toujours plus que si vous n’aviez rien fait. Ils ne remettent pas en cause non plus votre propre valeur (voir 4 raisons d’aimer tes échecs ).

 

Pour conclure, la procrastination peut avoir de bonnes vertus ( créativité, patience) mais elle peut vous être délétère. Si vous ne supportez plus les conséquences de votre procrastination, il est temps de réagir ! Réfléchissez à ce qui vous freine et travaillez là- dessus. Vous avez toutes les cartes en mains pour changer de comportement et avoir une meilleure qualité de vie en faisant les choses en temps et en heure.